Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 15:41

 

Madame, Monsieur,

 

Chers Amis,

 

Au delà de l’enjeu national que représentent  ces élections législatives, l’enjeu local est tout aussi important voire plus.

 Pour représenter nos valeurs, celles de la droite républicaine et du centre, mon choix ne souffre d’aucune hésitation. C’est celui de Michel GERES, Maire de Croissy-Beaubourg et de sa suppléante Nabia PISI, Conseillère Municipale de Bussy-St-Georges.

 

 

Depuis 10 ans, la députée sortante était sensée les représenter. Las, depuis 10 ans, force est de constater que son bilan est catastrophique. Déjà en 2007, s’il n’avait pas eu un contexte national extrêmement favorable, elle n’aurait certainement pas eu la confiance des électeurs de notre circonscription.

Son deuxième mandat a été hélas à l’image de son premier : celui du vide ou de l’inconséquence législatif et pire celui de la déliquescence de la droite  et du centre droit sur la circonscription alors qu’en tant que députée, elle se devait de consolider et de promouvoir. Son  œuvre de gloire a été l’absence d’une liste d’opposition aux élections municipales de Torcy en 2008.

 

 

Durant 10 ans, le seul objectif de Mme Chantal BRUNEL a été le « brunelisme ».  Continuer ainsi ne serait ni moral ni positif pour l’avenir de la droite républicaine et du centre.

 

Le 10 juin, l’alternative est nécessaire à droite et au centre.  Michel GERES et Nabia PISI représentent cette alternative.  Leurs mandats de Maire et de Conseillère Municipale depuis de nombreuses années prouvent leur compétence ainsi que leur engagement et leur dévouement  pour la population. Leurs engagements politiques, UMP pour Michel GERES soutenu par le Modem, Nouveau Centre pour Nabia PISI, et leur programme prouvent leur fidélité aux valeurs républicaines et humanistes.

 

 

Madame, Monsieur, Chers Amis, en tant qu’ancien Député de la circonscription et en tant qu’ancien Maire de Torcy, je vous demande un vote utile dès le 1er tour des élections législatives, et donc  de soutenir, de voter et de faire voter pour Michel GERES et Nabia PISI.

 

Outre la nécessité nationale, il y va de l’avenir et du renouveau  de notre secteur.

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 14:10

 Gérard Burlet

(Ancien Conseiller Général du Canton de Torcy -

Ancien Secrétaire R.P.R de la 8ème Circonscription)

 

Compagnons et amis, bonjour à tous,

 

Ceci est un appel à tous les anciens adhérents, militants et sympathisants du R.P.R, qu’'ils soient devenus aujourd’hui, adhérents, ou non, de l’UMP.

 

Les prochaines élections législatives sur la huitième Circonscription de Seine et Marne représentent un enjeu majeur pour qui a toujours en tête l'’idéal gaulliste humaniste qui continue à nous animer.

 

Nous nous trouvons en face d’'une seule alternative et …

 

SOIT NOUS CONTINUONS à nous voiler la face en refusant, sous le prétexte d'’un réflexe de camp dépassé, d’'admettre qu'’il y a 10 ans, nous (je) nous (me) sommes (suis) trompés en portant au pouvoir l’'actuelle sortante et que nous acceptons donc de continuer à voir notre territoire rejoindre le point « zéro » du débat, dirigé par l’'humeur du jour d'’une autocrate locale uniquement axée sur la préservation de son cumul de mandats et d'’autres petits avantages annexes, faisant fi des qualités de chacun, ayant perdu toutes les élections locales intermédiaires dont elle a eu la charge, et ayant réussi ( !?) l’'exploit d'’être absente et inaudible durant la dernière campagne présidentielle, sauf pour pronostiquer dans la presse « la victoire de Hollande » !

 

Dans ces conditions, le seul chemin s'’offrant à nous n’'est plus que celui de bons petits godillots, traînant certes les pieds, mais acceptant le fatalisme comme un fait acquis.

 

Or aujourd’hui, nul besoin d’être grand clerc pour constater que notre secteur est devenu un désert d'’idées, d'’actions, de lien social et de cohérence uniquement rythmé par quelques « unes » nationales médiatiques inopportunes sur la réouverture des maisons closes, l’'expulsion par bateau de personnes cherchant un refuge mérité chez nous ou d'’informations sur des malversations financières.

 

Point n'’est besoin de lunettes ou loupe pour voir le vide abyssal du bilan de 10 ans de mandat d’'une sortante réduite à s'’octroyer le bénéfice de ce qui ne lui a jamais été du où de ce qui jamais n'’aurait du être fait..

 

Point n’'est besoin d'’être sourd pour entendre que même nos concurrents de gauche, après quelques moments de franche hilarité, sont effarés de voir à quel point de détérioration est parvenue, en seulement 10 ans de direction autoritaire et fantaisiste de la sortante, l’image de la droite locale !

 

SOIT NOUS ESSAYONS, avant qu'’il ne soit trop tard, de redresser la tête, de faire fi des combinaisons politiciennes d’'arrière cour des Etats Majors parisiens, de nous remettre à la tache, de recréer des relais de terrain efficaces, d’'être un réservoir d'’imagination pour améliorer le quotidien et le devenir de notre coin de Seine et Marne, d’'encourager les bonnes volontés à, partout, se mettre au service du bien commun et de l'’intérêt général, de remettre le respect des compétences et des qualités humaines en tête des priorités.

 

Un vaste programme, hélas, rendu nécessaire si nous ne voulons pas laisser le « grand n’'importe quoi » perdurer.

 

Un vaste programme qui ne se fera certainement pas en un jour et mettra sans doute plus de temps à re-exister qu'’il n'’en a fallu pour le détruire. Mais si nous ne choisissons pas ce chemin en retroussant nos manches et en reconstruisant avec passion et détermination, alors notre circonscription restera le champs de ruines actuel.

 

A vous tous, pour qui le gaullisme est cette vision d'’une action politique basée sur l’effort, l'’honnêteté, l’'exemplarité, le dépassement de soi pour le mieux être et le mieux vivre de tous, IL N’Y A QU’'UN VOTE UTILE, CELUI EN FAVEUR DE MICHEL GERES.

 

LE 10 JUIN PROCHAIN, VOTEZ ET FAITES VOTER MICHEL GERES

Repost 0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 13:23

L'élection des représentants des militants Modem77 de la Seine et Marne au Conseil National me rend bien triste pour une famille politique qui a été la mienne pendant 30 ans.

Seulement 12.5% des 1100 adhérents potentiels se sont déplacés pour voter pour leurs représentants. Résultat, seuls 2 élus ( les têtes des 2 listes en présence) représenteront les militants d'un département qui fait la moitié de l'Ile de France avec près d'un million et 1/2 d'habitants. Du temps de l'UDF nous étions 40 pour 450 adhérents. Je pense qu'il y a là matière à réflexion  pour les miltants ou les futurs dirigeants.

Pour ma part , j'aborderai 3 pistes pouvant expliquer ce résultat.

La situation national du Modem est difficile et peu audible. Après une période d'euphorie, la réalité reprend ses droits. Les défections de proches de François BAYROU, la désillusion du Congrès Fondateur pour certains militants qui n'ont pas trouvé dans le Modem la démocratie militante qu'il espérait, le positionnement politique (ni gauche ni droite) pas facile à concrétiser et bien sûr la faible présence dans les médias du Modem, sont les principaux handicaps du Mouvement.

Deuxième point , le nombre des adhérents. Il me parait bien théorique et un travail de fond de la nouvelle équipe départementale qui devra voir le jour après les municipales sera nécessaire pour bien connaître la réalité de sa base.

Troisième point, la mobilisation départementale pour cette élection. Bien qu'étant désormais en dehors du système, je n'ai guère ressenti le dynamisme nécessaire tant de la part de l'équipe dirigeante provisoire que de celle des listes en présence pour mobiliser les adhérents. Il semblerait aussi que le retour à certaines "chapelles" y a aussi contribué. Plus inquiétant, je ressens cette même faiblesse de mobilisation départementale pour les municipales. Quant aux cantonales...
 
J'espère que ces remarques seront prises positivement pour redresser la situation. J'ai encore suffisamment d'amis dans cette famille politique pour me sentir concerné et dire ce que je pense.

Repost 0
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 11:31

Déclaration faite au Conseil Municipal de Torcy le 23 novembre à propos d'une motion de soutien, présentée par le Parti Socialiste, au Schéma Directeur d'Aménagement et d'Urbanisme en Ile de France concocté par le Conseil Régional présidée par M. HUCHON avec une majorité de gauche.

"Les orientations générales en terme d’organisation du territoire consistent essentiellement  à densifier Paris et la petite couronne pour limiter les consommations d’espaces en grande couronne.
C’est une vision du développement de l’Ile de France pour le moins dogmatique et idéologique pour les raisons suivantes.

Elle ne correspond pas avec l’aspiration de nombreux franciliens habitant Paris et en périphérique proche à vivre mieux dans un environnement urbain moins dense. Les parisiens et les habitants de la petite couronne ont le droit aussi d’avoir une qualité de vie environnementale proche de celle de la grande périphérie.


Hormis quelques espaces encore détenu par l’Etat ou la mairie de Paris, la rareté et la cherté du foncier dans la zone centrale ou périphérique sont incompatibles avec  la construction de logements à coût moyen ou sociaux dont notre région a cruellement besoin. A titre d’exemple, nous ne sommes  pas sûrs que le projet annoncé du maire actuel de Paris de vouloir construire des tours de plus de 100 ou 150 m en périphérie  corresponde à ce besoin. Seule l’ouverture équilibrée  de nouveaux espaces à urbaniser en grande couronne permettra de résoudre la crise du logement dans notre Région.


Par ailleurs, sur un plan économique  le projet de SDRIF ne comporte que des vœux pieux car il ne définit aucun des moyens nécessaires au renforcement de la compétitivité économique de l’Ile de France comme l’ouverture de nouvelles zones économiques, les liaisons nécessaires en grande couronne ou même les liaisons ferrées avec les grands centres économiques existants pour une croissance créatrice d’emplois.

 

Pour ce qui est de notre secteur de Marne la Vallée et du départementde Seine et Marne, nous regrettons  particulièrement deux points qui appuient les arguments généraux.

- l’absence d’un grand pôle de développement économique organisé autour d’un grand équipement comme peut l’être le bassin de St-Denis avec le Stade de France.

-  l’absence d’une politique cohérente sur les transports due au dogmatique des élus Verts de la Région. Compte-tenu de la taille de notre département, on ne peut à la fois bloquer les aménagements routiers et ne pas développer d’une façon volontariste les transports en commun notamment dans le sens nord-sud.

Cette déclaration sera portée sur les registres de l'enquête publique au nom des élus de l'opposition municipale."

Ce type de discussion en Conseil Municipal met en avant la nécessité pour le Modem d'avoir un positionnement politique cohérent.  Quelle est sa position en Seine et Marne et en Ile de France ? Est celle du groupe UDF à la Région auprès de qui j'ai pu compléter mes informations? Est-ce en accord avec les nouveaux adhérents notamment ceux qui viennent du PS ou des Verts? Un coup à droite, un coup à gauche, cette façon de faire est incompatible sur des dossiers essentiels.

Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 09:06

Je vous informe que je n’ai pas l’intention de me présenter aux élections municipales de Torcy en mars 2008. Cela fait presque 25 ans que j’exerce les fonctions d’élu municipal, dont 6 ans en tant que Maire, aussi il me parait temps de passer la main. J'ai prévenu les responsables de l'UMP et du Modem de ma circonscription de cette intention.

Repost 0