Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 19:43

europ-election.jpgMalgré les difficultés actuelles et les égoïsmes nationaux..

 

Que pèserait demain une France isolée face à l'Asie, l’Inde, les Amériques du Nord et du sud.. N’en déplaise aux vieux nostalgiques du « temps bénit » des colonies qui faisaient la richesse et la grandeur du vieux continent.

 

 

 

 

« Un jour viendra où vous toutes nations du Continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fonderez étritement dans une unité supoérieure et vous constituerez la fraternité européenne. ».

 

Victor Hugo..

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 19:43

Obama - Mac Cain. Est-ce bonnet blanc ou blanc bonnet comme le prétend le journaliste Alexandre Adler. Je ne le crois pas bien au contraire. Avec les prochaines élections américaines,et quel que soit le résultat, nous sommes en train de vivre un évènement politique historique comme il s’en produit peu au sein de la première puissance mondiale.

 

Mardi prochain, le choix des américains aura plusieurs significations.

 

La première, bien sûr, a trait à l’actualité brûlante et prioritaire et leur jugement entre les deux candidats sur celui qui sera  le mieux à même de préserver les intérêts économiques du pays et par là même celui des américains dans leur vie quotidienne.


La seconde est de savoir si les Etats-Unis sauront tourner  la dernière page  de leur histoire la plus douloureuse en élisant un noir à sa tête. Même si Obama n’est pas issu de l’esclavagisme noir,  c’est malgré tout un symbole historique.

Enfin, ce sera un message politique important adressé au monde entier. Avec Barak Obama ce sera celui d’une Amérique, qui tout en restant un acteur majeur mondial, aura un autre regard sur la planète, saura écouter ses interlocuteurs, voire ses adversaires avant d’agir et n’aura plus la prétention de dicter ses vues à l’ensemble de la planète. Avec John Mac Cain ce sera la continuité d’une Amérique traditionnelle, conservatrice et frileuse.

 

J’ai beaucoup de respect pour John Mac Cain. Au-delà de son courage et de ses souffrances dues à la guerre du Vietnam, c’est un homme intègre, honnête et je crois ayant une volonté sincère de rompre avec les années Bush celles d’un néo-conservatisme mystique, aventureux allié avec un ultra libéralisme échevelé. Hélas, je crois que malgré cette volonté, s’il est élu, il devra se plier à l’environnement qui l’aura fait élire, c'est-à-dire celui des caciques du Parti Républicain et des électeurs les plus conservateurs.

 

Sans tomber dans « l’Obamania » aveugle et ridicule qui déferle en France, je pense sincèrement que Barak Obama est ce qui peut arriver de mieux pour les Etats-Unis, son peuple et le monde. Je suis persuadé de plus qu’il a une capacité hors du commun de savoir s’entourer des compétences nécessaires à son mandat. Je crois que dans les conditions actuelles, il pourrait même associer certains membres du Parti Républicain à son administration pour une union nationale dont seuls les Etats-Unis ont le secret quand leur pays traverse de graves difficultés.

Il est par ailleurs assez comique d'observer qu' à gauche en France, les mêmes qui se faisaient, il y a peu, les champions d'un anti-américanisme primaire, sont les mêmes n'hésiteront pas à encenser les Etats-Unis si Obama est élu. Mais comprennent-ils que politiquement, Obama est plus à droite que Sarkozy !! J'en doute, mais bon. Si c'est Mac Cain, ils n'auront aucun effort  à faire pour retomber dans leur travers initial.

Dès lors, certains risquent d’être déçus à travers le monde et notamment en Europe dans certaines de ses approches. Si Barak Obama est élu, il sera d’abord " AMERICAIN " et nul doute qu’il défendra en priorité les intérêts de son pays face aux défis qui l’attendent comme la crise financière, l’Irak, le terrorisme et le Moyen-Orient. En ce sens, Obama sera autant patriote que Mac Cain et plus protectionniste quand il s’agira de défendre les intérêts qu’il jugera vitaux pour son pays.

 

Aujourd’hui, les sondages semblent favoriser Obama. Je reste très prudent personnellement. L’histoire des Etats-Unis regorge de retournements de situation lors des élections car il y aura 8 millions de nouveaux électeurs et il semblerait une mobilisation électorale hors norme. Et puis quel sera le reflex des américains dans le secret de l’isoloir. Nul ne peut le dire.

 

On avait coutume de dire que les élections américaines étaient inintéressantes et d’un niveau plus que moyen. Celles-ci sont à l’évidence exceptionnelles tant tous les sujets de fond nationaux ou internationaux ont été abordés. Ce qui se passe en ce mois de novembre 2008 apportera de toute façon une pierre supplémentaire à l’édifice du « rêve américain ».

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 21:13

Les pro-georgiens ou pro-russes à tout prix m'exaspèrent. L'histoire de la région du Caucasse, ses rivalités ethniques, territoriales ou religieuses ne datent pas d'aujourd'hui.. Quand s'y ajoutent des intérêts économiques liés à l'énergie, cela ne fait qu'empirer les choses..

Se croyant plus soutenu qu'il ne l'est réellement par l'occident dans son intervention en Ossétie du sud , le président Saakachvili a commis une erreur et il le sait. La Russie n'attendait que cela et sa risposte est disproportionnée permettant par ailleurs quelques exactions ethniques.. Longtemps soumis à la férule de l'URSS, le nationalisme dans ces régions est exacerbé. Pourtant seule la paix et un retour au statu quo antérieur au conflit permettra d'ouvrir des dicussions sérieuses sur l'avenir de la Région permettra de sortir de cette crise..

Toutes les questions doivent être mises sur la table même celle qui fachent comme le statut de l'Ossétie du Sud ou de l'Abkhasie dans le respect de l'intégrité de la Georgie ou l'intégration de cette même Georgie dans l'OTAN. Je ne suis pas un  pro-russe, loin de là et je n'apprécie guère sa façon de concevoir la démocratie, mais je comprends aussi ce pays qui a besoin, lui aussi, de garanties de paix à ses frontières... On ne va tout de même pas revenir à un semblant de guerrre froide !!!

La paix et la sérénité nécessitent des concessions de part et d'autre. Si on soutient pour l'occident l'indépendance d'un Kosovo, il faut savoir aussi accepter la réciproque dans le destin et la volonté des peuples. Certains souhaitent se rapprocher de l'occident et de l'Europe, d'autres souhaitent rester proches de la Russie.. Respectons les choix des uns et des autres...

Les va-t-en guerre de chaque camp ne résoudront pas le problème...

C'est pourquoi les démarches de Nicolas Sarkozy au nom de l'Union Européenne ne peuvent qu'être soutenues
.

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 14:09

En 1966, le Général de Gaulle retirait la France du commandement intégré de l’OTAN dans un contexte bien particulier. La France venait de se doter de l'arme nucléaire. En osant remettre en question cette stratégie qui date de plus de 40 ans,  le Président de la République se voit attirer les foudres d’une partie de la classe politique plus enclin à continuer une opposition stérile qu’à réfléchir sur le fond de la question.

L’indépendance de la France est  bradée pour les souverainistes, c’est un alignement de plus sur la politique américaine pour le PS, ce n’est pas conforme à notre histoire et à notre génie pour François BAYROU, lequel François BAYROU oublie allègrement les origines de centre-droit et pro-altantiste de sa famille politique.  Ciel !! Que d’invectives !! Mais sur le fond, où est la réflexion  sur notre défense nationale, sur la  défense européenne, sur le rôle de la France dans le monde ? Peut-on garder indéfiniment une stratégie de défense comme l’on garde une relique.

 

Le monde a considérablement changé depuis 40 ans. Aux pourfendeurs et autres gardiens du temple, je voudrais leur faire quelques remarques. Vous êtes-vous aperçus que le mur de Berlin était tombé ? Vous  êtes-vous aperçu que les conflits militaires étaient désormais régionaux ? Vous êtes-vous  aperçus que le terrorisme était le danger actuel qui menaçait le plus nos démocraties?  Vous êtes-vous aperçu que même le pro ou l'anti américanisme est à mon avis totalement dépassé?..Demain les conflits du 21ème siècle tourneront sur la maîtrise des énergies, de la communication, des denrées alimentaires, de l'eau, sur le culturel et le religieux.

Comment peut-on parler d’indépendance nationale au sens gaullien du terme à l'heure de l'Europe, de la mondialisation et de la guerre "économique". L’OTAN ne représente plus ce qu’elle était il y a 40 ans. Jacques Chirac lui-même avait déjà envisagé la réintégration de la France en 1995. Cela a capoté parce que les américains ne voulaient pas à l’époque partager le  commandement de la zone sud (méditéranéenne). Par ailleurs, les forces françaises ne sont   déjà sous commandement de l'OTAN au Kosovo depuis plus de 10 ans et en Afghanistan depuis 2001. Nicolas Sarkozy a posé les mêmes conditions : intégration si partage du commandement. Et puis, la position américaine a beaucoup évoluée  en appelant de ses vœux une vraie défense européenne.

 

Le président pose l’exigence parallèle entre intégration dans l’OTAN et la création d’une vraie défense européenne. C’est une idée juste et pragmatique car il est bon de rappeler que bon nombre des nouveaux pays (notamment de l’est) adhérents de l’Union Européenne font  plus confiance aujourd’hui au bouclier nucléaire américain et de l’OTAN qu’à une défense européenne embryonnaire. Paradoxalement, les difficultés viendront plus de la Grande Bretagne (réticente à une défense européenne) que de l’Allemagne qui a semblé apprécier la position française à Bucarest.

 

Enfin, il faut poser une question claire: la France a-t-elle  encore les moyens de financer une 'VRAIE" défense exclusivement nationale et autonome? Je ne le crois pas. Il faut donc en tirer les conclusions. Le débat est engagé et c’est bien. Comme il serait bien que le PS ou le Modem nous explique leur vision de l’Europe de la défense, du rôle la France en matière militaire et sa stratégie sur l’utilisation de nos forces armées. La réforme prochaine des institutions doit faciliter ce débat en accordant plus de pouvoir à l’Assemblée Nationale en matière de politique étrangère et de défense, traditionnellement domaine réservé de la présidence sous la Vème République.. Espérons que les oppositions diverses en profitent pour faire prévaloir leurs thèses.

Puisqu’il est de bon ton de se référer à de Gaulle et parfois même de le faire parler, permettez-moi de penser que lui-même, en fin stratège militaire, n’aurait pas hésiter à faire évoluer la politique française en ce domaine.

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 14:53

« Encore un peu de temps, Monsieur le Docteur !! »…Décidemment, le PS n’en finit pas de ne pas décider pour tirer les conséquences de son triple échec aux présidentielles. La ratification du traité européen en est un des symptômes et les vieux clivages de 2005 réapparaissent. 

Si le référendum est intellectuellement le choix le plus séduisant mais pas plus démocratique qu' un vote devant le Congrès émanation de la représentation nationale,  il faut reconnaître qu’en France, on a l’habitude de répondre à la question posée en y adjoignant d’autres considérations. Nul doute qu’il en serait de même aujourd’hui surtout avec toutes les réformes mises en chantier. En 2005, le « NON » a été un amalgame entre le refus d’une Constitution jugée trop libérale et une protestation contre Chirac et son gouvernement. Sarkozy avait annoncé le choix d’une ratification par voie parlementaire avant son élection, les Français ont voté en connaissance de cause. Dont acte. 

Dès lors, comment le PS, parti historiquement européen pourrait refuser d’accepter ce traité ? Même les partisans du « non » de l’époque n’ont plus guère de d’arguments : c’est un traité et non une Constitution « gravée dans le marbre » pour le reprendre les arguments des « anti », les références libérales ont été retirées à la demande la France, plus de ministre des Affaires Etrangères, plus de référence au drapeau européen. Nous en sommes désormais à un « règlement intérieur » pour faire fonctionner l’Europe à 27 et non à la grande ambition européenne voulue par Giscard ou Bayrou, ce que personnellement je regrette. 

Désormais, refuser de voter contre la ratification du traité n’a de sens que pour les anti-européens convaincus comme les souverainistes ou l'extrême gauche, ce que je respecte. Demander un référendum pour dire ensuite que l’on s’abstient comme le prône Fabius, relève à la fois de l’opportunisme politique, de l’inconséquence et de la mauvaise foi. 

Info du 6 novembre : Le Bureau National du PS a finalement décidé de dire "oui" à la majorité de ses membres.. Une sage décision.. Mais ça tangue dans le Parti.. Benoît Hamon (proche de Fabius) , porte-parole du PS et Secrétaire National a aussitôt démissionné de ses fonctions.. En attendant la suite des réactions...

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 12:44

En France, nous avons une certaine tendance à nous délecter dans des querelles franco-françaises parfois dignes du Café du Commerce, à entretrenir le corporatisme (les autres, jamais soi-même bien sûr), à faire de la spécificité française une religion et pour tout dire à nous regarder le nombril.

Aussi, je voudrais vous livrer deux informations de ce jour.
  

La première est que parmi les 5 plus grosses sociétés mondiales en terme capitalistique, il y a maintenant 3 sociétés chinoises, deux pétrolières en 2ème et 4ème position et une banque la 5ème.. La 1ère reste Exxon (Esso en France), la 3ème est General Electric... Microsoft, le géant de l’informatique, longtemps première est reléguée à la 6ème place . Quant à la première européenne (Shell), elle est 9ème...
  

La seconde est qu’en Inde, il se forme 500 000 ingénieurs par an... La France et l'Allemagne réunies n'en forment que 80 000...
  

Faut-il pour autant se laisser aller au fatalisme ? Loin de moi cette idée, bien au contraire. Simplement,  il serait bon de temps en temps de regarder un peu plus ce qui se passe en dehors de nos frontières pour mieux préparer l’avenir.

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article