Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 18:56

Notre libre arbitre se réduit comme peau de chagrin.

 

 La dernière polémique à propos des crèches ou l’interdiction des feux de cheminées en Ile de France à cause d’un principe de précaution poussé à l’extrême, mais on pourrait multiplier les exemples, ne sont que les conséquences d’un environnement politique qui cèdent aux minorités faute de courage politique.

 


Les interdictions pleuvent, restreignant notre indépendance, nos choix, étouffant ainsi nos traditions, éteignant notre culture, limitant notre Liberté.

Les décisions sont prises en faveur des minorités et non  plus au nom de la majorité, ce qui revient à dire que de nos jours l'intérêt particulier ou corporatiste prime sur l’intérêt général, ce qui repousse notre Égalité.

Nous sommes assujettis aux opinions, aux idéologies transformées en préceptes, de partis, d’associations sectaires et nombrilistes qui prennent leurs « valeurs » morales pour Évangile et se donnent ainsi bonne conscience en imposant leur façon de penser et en volant les biens des autres, déboulonnant notre Fraternité.

Ce n’est pas cette France que j’aime.

 

La France que j’aime est celle où l’on oublie  pas ses racines et son histoire, c’est celle où ceux qui viennent y vivre la respectent en contrepartie des droits qu’elle leur donne. C’est la France où l’on ne confond pas tradition et atteinte à la laïcité, c’est celle qui refuse le sectarisme voire l'obscurantisme, c’est celle où la responsabilité individuelle est un indispensable complément de la responsabilité collective. C’est enfin celle où le respect de certaines valeurs traditionnelles tout en évoluant avec la société, ne sont pas mises à mal au nom d’une idéologie pseudo progressiste.

 

OUI, il est tant de se révolter..

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires