Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 22:20

Un peu d'humour ne fait pas de mal dans cette campagne des régionales...

Si Valérie PECRESSE s'est faite piégée dans une interview en ne sachant pas le nom de l'entraineur du PSG, Antoine KOMBOUARE, on peut lui pardonner, les résultats du club ne plaidant guère pour la notoriété de l'entraineur.

Par contre, dans une autre interview, Jean-Paul HUCHON a été incapable de donner le prix d'un ticket de métro..Bon, il n'y pas de quoi mettre à mal les bénéfices de la RATP...Que le président bute sur le tarif d'un ticket, pourquoi pas.. Et je me doute que quand il fait campagne dans le métro , c'est son directeur de cabinet qui prend les billets, à moins qu'il ne voyage gratuitement avec un pass généreusement affecté... 

Mais quand ce même président est aussi président du STIF (Syndicat des Transport d'Ile de France) qui est notamment chargé  de la tarification, là je suis quand même un peu inquiet sur la validité de ses propositions.

La personne qui galère matin et soir dans les transports parisiens, elle, connait parfaitement le tarif de son pass Navigo...Décidemment, même si M. HUCHON cherche à cacher son bilan catastrophique, le buzz va le mettre en lumière..

Ils ne sont vraiment pas gentils ses journalistes avec leurs questions incongrues...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires

fouine 18/03/2010 18:10


Et en pleine campagne des régionales, Madame la Députée préfère effectivement faire la promotion de son livre et s'occuper de la réouverture des maisons closes.. La majorité est gâtée avec cette
personne..


renard 18/03/2010 09:45


L'enseignement de ce premier tour des Régionales est quadruple.
1) En Seine et Marne, l'erreur majeure a été de confier la tête de liste à une personnalité sans réel charisme, ni grand talent de "batteur de campagne"
2) Pour ce qui est de la Huitième Circonscription, avoir maintenu en position éligible la conseillère régionale du "cru", recordwoman de l'absentéisme à la Région (la députée Chantal Brunel) a
aussi été une très grave erreur. D’autant que sa campagne fut des plus minimalistes, voire même inexistante si l’on prend cet exemple de Noisiel où elle refusa de faire une distribution au motif
que cette ville, dans le futur, ne ferait plus partie de sa Circonscription !
3) Sur cette circonscription, l'UMP a tort de dire que son résultat est victime de l'abstention, car si on regarde les participations commune par commune, celles traditionnellement de droite ont
les plus fort taux de participation (de 42 à 50% de participation) alors que dans celles de gauche, cette participation est inférieure à la moyenne nationale. Seules exceptions au phénomène pour
les communes de droite, celles où le maire figurait sur la liste régionale (Bailly Romainvillier, Ozoir la Ferrière et, dans une moindre mesure, Bussy Saint Georges, où la « députéé conseillère
régionale sortante » a sa permanence et une activité soutenue.) Dans ces communes, la participation a été inférieure à la moyenne nationale, Ce qui laisse à penser que la notoriété de ces Elus n'a
eu, au "mieux" aucun impact sur la détermination à aller voter, ou au "pire", comme à Bussy, à provoquer une image anormale de sa tendance habituelle !
S'il est difficile de contester la faible participation générale à ce scrutin, il est donc à craindre qu'une mobilisation supplémentaire de second tour bénéficie surtout à la gauche, amplificatrice
de ce qu'il faut bien appeler, la "Bérézina" de premier tour.
4) Ce premier tour de scrutin prouve deux choses. La nécessité de constituer des listes où les candidats sont l'expression de l'addition de valeurs ajoutées et non la résultante de manoeuvres
politicienne d'appareil. Ensuite, la nécessité de fidéliser son électorat. Or, Nicolas Sarkozy, depuis son élection, à travers sa sinuosité de comportement et une politique persistante d'ouverture
gadget, ne fait qu'envoyer des signaux négatifs à celui-ci.