Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 14:56

Le vote de confiance de ce jour sera sans surprise d'autant que la question de la réintégration de la France dans le commandement de l'OTAN s'inscrit dans le cadre plus général de la politque étrangère.

Pour ma part, j’approuve ce retour de la France dans l'OTAN et ce pour deux raisons, l’une pratique et l’autre stratégique.

En 1966, le Général de Gaulle décidait de quitter le commandement intégré de l’OTAN pour des questions spécifiques de l’époque notamment liées à la détention française de l’arme nucléaire dans un environnement de guerre froide entre deux  blocs : soviétique et occidental. Depuis, le monde a changé, la chute du mur de Berlin, l’explosion de l’URSS, l’intégration des pays de l’Est dans l’Europe sont passés par là.  A l’affrontement des deux blocs est-ouest, se sont substitués la menace terroriste et les  conflits locaux.


Le rôle de l’OTAN a donc commencé d’évoluer mais mérite d’être revu  fondamentalement. Depuis 1995, les militaires français participent à toutes les opérations OTAN, mais ne participent pas à leur élaboration faute d’avoir des généraux au sein des comités suprêmes. On subit l’OTAN (comme ce fut le cas au Kosovo) au lieu de la codiriger, c’est illogique.

En rentrant dans l'OTAN, Paris obtiendra deux commandements majeurs, l’un à Norfolk (QG stratégique de l’Otan), l’autre à Lisbonne (QG de sa Force de réaction rapide).  A travers le QG de Norfolk, elle pourra être entendue et peser sur le rôle futur de l’OTAN.

Certains opposent OTAN et défense européenne. C’est ridicule. 23 pays européens participent à ce jour à l’OTAN et ont applaudi à notre réintégration. Quelle meilleure approche pour une entente à la création d’une véritable défense européenne.


Notre indépendance nationale serait  mise à mal. Tout aussi ridicule. Intégrés dans l’OTAN, l’Allemagne a refusé de participer à la guerre de l’Irak. De même la Turquie, pays stratégique au sein de l’OTAN a refusé aux américains le passage de leur troupe et matériels sur son territoire lors de cette même guerre d’Irak. De plus la dissuasion nucléaire française reste de la seule décision de
la France.

Alors vaut-il mieux être acteur décisionnel ou spectateur au nom d'une pseudo indépendance ?


Le procès fait au Président et au gouvernement par le Parti Socialiste, Bayrou, et quelques députés UMP villepinistes au nom de la mémoire de De Gaulle est principalement politique.

Le parti socialiste est comme d’habitude à contre-courant de l’histoire. N’est-ce pas lui et François Mitterrand qui se sont opposés en 1966 à la sortie de la France de l’OTAN. En faisant appel à Lionel Jospin entouré de Fabius et de Martine Aubry pour conforter sa position, c'est une image passéiste qu'il donne.

Il en est de même de la famille centriste depuis toujours très attachée à l’atlantisme même au temps de l'UDF. La posture ce jour de Bayrou est donc purement occasionnelle, mais rien ne saurait l’arrêter dans son objectif des présidentielles de 2012, quitte  à renier les fondamentaux des idéaux de sa famille politique. Seul le Nouveau Centre leur reste fidèle.

Quant aux donneurs de leçon « gaulliste », je dirais qu’il est facile de faire parler les morts. De Gaulle vivait avec son temps et réagissait en fonction des conditions géostratégiques de l’époque. Qu’aurait-il fait aujourd’hui. Seuls les présomptueux pensent le dire. Quand aux villepinistes, qu’ils n’oublient pas que Chirac avait envisagé lui-même cette réintégration en 1996. Depuis l’intransigeance américaine sur le partage du commandement de l’OTAN a disparu et le Président Obama a confirmé cette nouvelle orientation.

La France est le 4ème contributeur de l’OTAN en hommes et en matériels. Quoi qu’on en pense, la France restera la France et son message sera d’autant plus écouté qu’il sera émis de l’intérieur d’une organisation qui évoluera dans les prochaines années.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires