Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 20:01

Inadmissibles, inacceptables et le Président de la République a eu raison de s’en offusquer et de demander des comptes au Président de la Fédération Française de Football.

 

Tout en condamnant ces actes, certaines déclarations d’élus de la gauche qui tendent à essayer de justifier ces comportements à travers la crise des banlieues sont également inacceptables. Et que dire de SOS Racisme ou du MRAP ! Se sont-ils rendus compte que l’on sifflait à travers l’équipe de France des joueurs dont beaucoup proviennent des Territoires d’Outre Mer ou sont issus de l’immigration? Leur seul tort était de porter le maillot français. Au final, ces siffleurs idiots se sifflaient eux-mêmes et la seule bonne réponse de la soirée est venue des joueurs par leur victoire sur le terrain.

 

Je suis désolé de le constater, parce que j'aime ce sport, que ce type de comportement soit spécifique au football qui devient parfois un défouloir pour tous les débordements. Est-ce parce qu'il est le premier des sports populaires à la portée de tous ? Je le crois. Pour autant, cela ne justifie en rien que  chaque semaine, des actes répréhensibles se produisent sur les stades. Au Stade France, on siffle la Marseillaise, dans les autres stades trop de supporters commettent des actes inadmissibles y compris à l’extérieur, sur les terrains les joueurs contestent en permanence les décisions de l’arbitre. Dans aucun autre sport de tels comportements existent. Et que dire à l’étranger de manifestations racistes dans les tribunes. Il serait temps que les instances internationales de football et les clubs se penchent sérieusement sur la question.

 

Que peuvent faire les politiques pour combattre ces comportements ? Je ne suis pas sûr que certaines déclarations faites dans la précipitation par le gouvernement et certains ministres  soient en mesure d’apporter une réponse adéquate. De même que le tapage médiatique qui en est fait, risque d’accroître la tentation de la récidive. Quelle publicité pour ces jeunes imbéciles ! L’état a suffisamment de moyens plus efficaces et discrets de sanctionner quelques acteurs ce qui se saura très vite dans les banlieues.

 

Ne pas faire jouer un match lors que l’hymne français est sifflé, n’est pas tenable comme solution. Mesure-t-on les conséquences sportives (match perdu pour la France) et les manifestations extérieures qui risquent de se produire. Et si une bande d’imbéciles français se mettent aussi à siffler l’hymne d’une équipe que l’on reçoit, quelle décision prend-on ?

 

Alors quelles solutions ? Pour ma part, autant pour un match officiel cela ne peut être remis en cause, je me pose la question de l’utilité lors d’une rencontre amicale de faire jouer les hymnes nationaux et ce quelque soit le sport. Que les officiels quittent les tribunes en signe de protestation, comme l’avait fait Chirac lors de la finale entre Bastia et Lorient parce que les supporters corses avaient sifflé la Marseillaise, est également normal. Que les autorités de l’Etat fassent le nécessaire dans les tribunes pour surveiller, repérer puis appréhender les fauteurs de troubles est souhaitable bien que juriquement cela soit très délicat.

 

Enfin sans nier le fait que ces comportements soient aussi liés à l’échec de notre intégration, mais là il s’agit d’une œuvre de longue haleine et ne peut être une justification, je suis intimement persuadé que l’on peut atténuer ces manifestations condamnables par un combat impitoyable pour rétablir le respect au sein de la planète football : respect des règles, respect des arbitres, respect entre joueurs, respects entre supporters.

 

Les instances de ce sport sont concernées à tous les niveaux quelle que soit la division des clubs, comme au niveau national, européen, mondial et dans tous les catégories, du poussin au footballeur professionnel. Il est temps que le football redevienne un sport populaire au bon sens du terme.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires

Gerard Jeffray 18/10/2008 21:53

A Nehdir Azouz,

Cher Monsieur,
Quand on accepte de vivre dans un pays on en accepte les coutumes, les lois, mais aussi l’ histoire. Et on les respecte. C’est ce que les parents des jeunes qui ont sifflé l’hymne français auraient dû leur apprendre.
Etant journaliste à Tunis, il est dommage que vous ayez eu besoin de recourir à une encyclopédie pour connaître les raisons des paroles de l'hymne national français. Et il faut croire que vous n'avez pas bien cherché puisque vous faites erreur et avez donc trompé votre fille.
La Marseillaise n'est pas due à l'épopée napoléonienne mais date de la révolution française en 1792. Il était intitulé au départ "Chant de guerre pour l'Armée du Rhin", l’auteur Rouget de Lisle puis "Chant des Marseillais" pour les 500 volontaires de cette ville qui ce sont engagés dans cette Armée du Rhin pour combattre les puissances étrangères qui voulaient anéntir la Révolution. Puis au final ce sont les Parisiens qui ont donné le nom de "La Marseillaise" en leur honneur lors de leur arrivée dans la capitale.
L'hymne de la France est donc directement lié à la révolution française et à ses victoires pour la sauvegarde de sa liberté. C’est un hymne, certes combatif mais de défense et donc non agressif. D’autre part, je peux comprendre que vous ne maîtrisiez pas bien tout le sens des mots de la langue française. Les mots « sang impur » s’appliquent également aux idées et pas seulement aux hommes. Et je ne voudrais pas entier dans des discussions théologiques mais les religions font également couramment référence au mot « impur »..

C'est plutôt cela que vous auriez du apprendre à votre fille: le fait que des personnes sont morts en chantant pour des idéaux, leur pays, la liberté républicaine et la déclaration des Droits de l'Homme qui a permis à la France d'être une terre d'accueil dont nombre de vos concitoyens, comme d’autres ressortissants étrangers, ont pu ou peuvent aujourd’hui bénéficier ce qui l’enrichit.

Et il ne me viendrait pas à l'idée de m'étonner ou de critiquer les paroles des hymnes des autres pays. Je les accepte tels qu’ils sont. Je note également que les articles de votre site ne peuvent faire l’objet d’aucun commentaire. J’y vois un refus du débat et de la contradiction ce qui est curieux pour un journaliste. La démocratie et la tolérance semblent dès lors plaider plutôt en ma faveur.

Je mets cette réponse sur mon blog et par la même occasion sur celui d’Agoravox.

BRASSIER 18/10/2008 18:00

la marseilleise est notre hymne oui et alors !
est ce que l'on critique l' hymne tunisien ?
un peu plus de respect car la france est un pays d'intégration et de tolérence pour ceux qui le veulent par rapport a d'autres.

nedhir azouz 18/10/2008 13:24

De la Tunisie, La Marseillaise chantée à capella est un chant de guerre
« Le jour de gloire est arrivé... », « aux armes citoyens... ». Siffler l'hymne Français lors d'un match "amical" a été vraisemblablement une atteinte à la nation, mais si l'on s'y résout à saisir ses paroles, bien sonnante à capella, on s'apercevra que c'est un chant de guerre. Allez expliquez alors que c'est un symbole d'état...
Nous étions devant notre télé à la maison en Tunisie pour suivre ce match. C'était la première fois que ma fille s'intéresse au foot, mais comme elle venait d'apprendre le Français, elle s'était vraiment concentrée.
Ah! tiens on chante au stade de France, sans musique et en arabe. Bravo FFF.
Papa: "Eh oui ma fille il y a des gens qui comprennent l'arabe en France".
Amina, disait (traduction): "...si un peuple voulait vivre un jour en paix, il se doit de se faire respecter..." C'est un beau message de paix.
Papa: "Maintenant tu vas écouter l'hymne Français ma fille".
Le second hymne, chanté par Laam dans la langue de Molière disait: "Aux armes citoyens ... un sang impur abreuve nos sillons...". Et quelle fut la réaction de ma gamine? Je suis sur que vous l'avez compris. Je dois expliquer des paroles d'un autre temps: ... Aux armes citoyens..., ... etc, prononcées lors d'un match de foot!
Et j'avais donc du répondre à cette question:
La fille: "A qui donc appartient ce sang impur dans un stade?"
Je m’étais résilié alors à tirer de la bibliothèque l'encyclopédie qui retrace l'épopée Napoléonienne pour lui expliquer que la France a hérité ce documents depuis plus de deux siècle et qu'elle n'envisageait pas le changer même s'il est porteur d'idées agressives.
Dommage que ces phrases soient encore prononcées au cours d'un match "amical".