Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 10:10

L'avancée de la gauche lors des dernières élections locales, régionales, cantonales et municipales, n'expliquent pas à elle seule les bons résultats de gauche aux sénatoriales de ce dimanche.

D'autres facteurs importants entrent en ligne de compte et notamment les dernières réformes en cours et qui touchent les élus locaux: la carte judiciaire, la carte miltaire et l'évolution de la Poste. C'est un signe de mécontentement évident et c'est logique tant les élus locaux ont eu l'habitude de se reposer massivement sur les services de l'Etat plutôt que vers des choix plus équilibrés entre ceux-çi  et la recherche du développement économique dans la gestion de leur collectivité.

De même, la rigueur budgétaire à venir et la crainte du désengagement de l'Etat ainsi que l'annonce des nouvelles réformes de la taxe professionnelle en attendant celle plus générale de la fiscalité locale, de la carte hospitalière, de l'aménagement du territoire et la révision des échelons administratifs, ajoutent à l'angoisse des élus. Pour ceux qui ne sont pas encore touchés à ce jour, se posent la question: le seront-ils demain et que diront-ils à leur électeurs ?

La réponse n'est pas évidente. Certains à gauche ou au Modem en feront un enjeux politique d'opposition plutôt que d'intérêt général même s'ils sont convaicus de la nécessité des réformes. Au sein de la majorité présidentielle même, le choix résidera souvent  entre apparaître comme un support inconditionnel de la politique gouvernementale ou trouver un juste équilibre entre défendre les intérêts locaux et l'intérêt national. Ce sont les aléas de la vie d'élu et ce qu'on appelle "avoir du courage politique".

Il semblerait également que bon nombre d'élus non encartés et que l'on classent dans les "divers droite", supportent de moins en moins l'hégémonie et les pressions locales de l'UMP. En ce sens, l'éclatement du centre n'a pas été une bonne chose.

Le Sénat ne changera pas de majorité dans l'immédiat. L'UMP aura simplement besoin un peu plus de ses alliées pour faire aboutir les projet gouvernementaux et c'est une bonne chose pour la démocratie..

Mais si elle n'y prend garde, le basculement à gauche du Sénat risque de se produire plutôt que prévu.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires