Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 12:57

Comme beaucoup je pense au cours de ces dernières années, je suivais les évènements en Colombie en espérant une issue heureuse pour Ingrid Betancourt. Tout en comprenant le dévouement de sa famille et en approuvant les efforts déployés par l’Etat français, je me suis demandé parfois «  mais pourquoi donc une telle débauche d’énergie ? ». Aujourd’hui, j’ai la réponse : Ingrid Betancourt est une femme d’exception.


Comment ne pas être sensible à ce courage exceptionnel, à cette volonté de survivre malgré l’humiliation et la barbarie des conditions de sa détention. Comment ne pas être sensible à sa foi, à son amour pour sa famille, à son amour pour la France, à sa solidarité intacte envers ses compatriotes restés prisonniers. Oui, Ingrid, vous avez mérité les combats de tous ceux qui ont lutté pour votre liberté.


Cette libération a suscité quelques polémiques.


La première à propos de l’implication de la France et de Nicolas Sarkozy. Une partie de la gauche s’est gaussée du fait que la France n’est pas été impliquée dans l’opération militaire menée par l’armée colombienne et s’est inquiétée d’une hypothétique récupération politique. La meilleure réponse à cette polémique ridicule et dérisoire au regard de l’évènement a été apportée par Ingrid Betancourt elle-même lorsqu’elle a remercié la France toute entière à travers Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin et tous les comités de soutien par la pression politique de leurs actions sur le gouvernement colombien  d’Alvaro Uribe.

Seule au final, Ségolène Royal a fait preuve d’indignité et d’absurdité au point que son ami Jack Lang  « a estimé que minimiser le rôle de Nicolas Sarkozy relevait d'une rare mesquinerie et d'un manque d'élégance morale ». Mais on savait depuis longtemps que dans ces domaines, elle fait preuve d’une remarquable constance.


La deuxième est relative aux conditions de sa libération et d’une soi-disant rançon.
Qu'il y ait depuis plusieurs mois, de l'argent versé à certains membres de la guérilla qui se sont reconvertis et pour préparer cette intervention, c'est possible. D'ailleurs, Uribe ne s'est jamais caché de proposer de l'argent pour ceux qui veulent se repentir ou peuvent aider à faire libérer des otages (avec un certain succès d'ailleurs).

Quand à parler de rançon en échange le la libération je crois que c'est ridicule
pour plusieurs raisons:
- 20 millions pour Ingrid Betancourt, 3 américains et 11 colombiens c'est un montant dérisoire
- Ingrid Betancourt à elle toute seule était inestimable poliquement et donc financièrement. De plus, grâce à elle, les FARC avait un moyen de pression et d’écoute vis à vis d'Uribe et du monde
- la libération de ces personnes représente une perte bien plus importante que cette somme, militairement et politiquement pour le futur. Je ne vois donc pas les dirigeants des FARC accepter ce genre de transaction qui est contraire à leur intérêt...

 

Mais au final, peu m'importe, le résultat est là et c'est le principal. C'est la victoire de la liberté sur l'obscurantisme, c’est la victoire de la liberté sur une guérilla où l’idéologie marxiste d’un autre temps fait bon ménage avec les narco trafiquants.

 

Je ne sais si on en fait trop sur cette libération. Au fond, Je ne crois pas car Ingrid Betancourt représente un symbole: celui de la dignité humaine face à la barbarie idéologique.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires