Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 21:49

Suite à la présentation du plan par le Président de la République, nous avons retrouvé les commentaires habituels : "satisfaction " de la majorité, " pas à la hauteur " pour l’opposition. Pouvait-il en être autant à la veille des municipales ? Certainement pas. Alors, laissons un peu de temps passer et les acteurs, y compris ceux qui vont être élus en mars, se remettre en action.

 

Dans un article précédent, avec mon expérience d’élu local, j’avais énuméré les causes principales du mal des banlieues : urbanisme massif des années 1950 à 1970, intégration déficiente face à une immigration mal maîtrisée, ghettoïsation progressive des quartiers, manque de mixité sociale, difficulté d’accès aux bassins d’emplois des environs, fort taux de chômage des jeunes et la discrimination à leur encontre enfin une forte pénétration dans ces quartiers d’une économie parallèle.

 

Le manque de continuité des plans qui se sont succédés depuis 20 ans (18 ministres de la ville différents), ne pas les avoir gérés au niveau inter-ministériel et l’absence de contrôle sur l’efficacité des mesures prises et de la bonne utilisation de l’argent public comme l’a dénoncé un récent rapport de la Cour de Comptes, n’ont pas permis de résoudre cette question. La bonne volonté des uns et des autres a-t-elle manqué ? Certes non ? Les moyens ont-ils manqués ? Je ne crois pas car ce sont des dizaines de milliards d’euros qui ont été déversés à travers ces différents plans.

 

Jusqu’à ce jour la politique de la ville et son financement ne dépendait que de « son » ministère. Le plan présenté à la mérite de la cohérence en permettant enfin la coordination des l’ensemble des ministères concernés sous l’autorité du Premier Ministre : politique de la ville, éducation, sécurité, justice, transports, social, insertion professionnelle, etc…. Il a également le mérite de présenter chaque jeune non pas comme une victime mais, en l’ aidant, comme un acteur de son propre avenir pour peu qu’il en fasse l’effort : des droits, oui, mais aussi des devoirs.

 

Deux chiffres ont polarisé l’attention des médias, lesquels ont hélas occulté l'essentiel.

 

Tout d’abord, les 4000 policiers supplémentaires. La gauche y voit là la marque de la politique sécuritaire chère à Nicolas Sarkozy. Mais ces adeptes des bons sentiments oublient une seule chose : après le chômage, la sécurité est la préoccupation principale des habitants des banlieues.

 

Ensuite les 500 millions d’euros pour les transports et pour désenclaver les quartiers. C’est effectivement le seul financement supplémentaire annoncé. Il peut paraître insuffisant au regard de l’ampleur du problème. Aussi, Fadela Amara a eu raison de rappeler que pour les autres mesures, chaque ministère concerné devra débloquer les moyens nécessaires aux actions qui le concernent comme par exemple le ministère de l’Education Nationale avec les " internats de réussite éducative " ou pour les 30 sites " d’excellence scolaire ". De toute façon, je ne doute pas un seul instant qu’elle y veillera quitte à démissionner si elle le jugeait nécessaire et de rappeler qu’elle est favorable à " la culture du résultat ".

 

Résoudre la question des banlieues, c’est redresser une situation de plus de 30 ans de laisser-aller, un mélange de laxisme, de méfiance et de discrimination envers les jeunes des quartiers, un manque de solidarité entre les villes riches et les villes pauvres (de droite comme de gauche), mais aussi d’une politique de l’habitat déséquilibrée de certains élus. Comment peut-on espérer le faire en quelques mois ? Il y faudra des années, c’est ma conviction. Les élus locaux et les associations seront comme d’habitude des acteurs majeurs au côté de l’Etat. 

Espérons que les paroles de scepticisme voire d’opposition liées au contexte électoral, laisserons la place à la responsabilité et à l’action.  Un premier bilan pourra être fait d’ici deux ans voire à la fin du quinquennat  du Président. Il sera jugé aussi sur cela.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Société
commenter cet article

commentaires