Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 20:48

L'accord sur la "modernisation du marché du travail" ouvre, selon certains partenaires sociaux, "un âge adulte" de leurs relations. Il me paraît encore un peu tôt pour l’affirmer même si c’est un grand pas en avant. Néanmoins, ne boudons pas ce plaisir immédiat.

Avec la signature de la CFDT, c’est 4 syndicats salariés sur 5 qui ont franchi le pas. Comme il y a de fortes chances que les 3 syndicats patronaux prennent le même chemin, ce sont 7 syndicats qui entérineront cet accord sur la modernisation du marché du travail, permettant ainsi au gouvernement de présenter une proposition de loi modifiant le code du travail.

S’il suscite certaines inquiétudes dans le monde salarié, ce texte, fruit de quatre mois de négociations dont "la qualité" et le "sérieux" ont été salués par tous, instaure une flexisécurité à la française, incluant des facilités accrues de rupture des contrats de travail pour les employeurs et des garanties pour les salariés contre les aléas de leur vie professionnelle.

Chacun a donc fait un pas avec la volonté (pour certains) de ne pas prendre le risque d'un texte gouvernemental encore moins favorable et surtout de mettre en avant la crédibilité des partenaires sociaux et leur capacité à négocier entre eux directement sans intervention du gouvernement. Il faut quand même rappeler que les dernières négociations sur le contrat de travail remontent à 1984 et s’étaient soldées par un échec. Et il y a encore peu de temps , ce genre d'accord paraissait impensable.

Une fois de plus la CGT a raté le coche. Etait-ce trop lui demandé après sa position sur les régimes spéciaux qui lui vaut encore des désapprobations de sa base. Probable…Si elle ne signe pas, on ne peut pas dire non plus que son opposition soit des plus virulente.

En conclusion, cet accord est donc d’abord un succès des syndicats « réformistes » et dans une moindre mesure du gouvernement qui a su faire confiance aux partenaires sociaux. Il est à noter que cette discussion s’est faite dans la discrétion sans déclarations tonitruantes de part et d'autre durant ces quatre mois. Il reste maintenant au gouvernement à faire preuve de vigilance contre une éventuelle "démangeaison d'amendements" des parlementaires de sa majorité.

L’année qui s’annonce doit venir confirmer cette volonté de dialogue, d’adaptation et de modernisation de la démocratie sociale. Il est grand temps…

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Réformes
commenter cet article

commentaires