Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 22:01

La façon dont le choix d’appliquer la clause de sauvegarde sur les OGM relève plus du choix politique que du choix scientifique. D'ailleurs le Premier Ministre l'a reconnu.

 

Le gouvernement  a pris sa décision sur l’avis d’un groupe d’expert dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont dans l’expectative et n’ont pas  pu démontrer scientifiquement la dangerosité du maïs transgénique. Le parapluie était plutôt de sortie. Réunis dans l’urgence, les scientifiques qui le composent ont d'ailleurs publiquement fait savoir « qu'ils se désolidarisaient de l'interprétation des conclusions données par le président de cette instance ».

 

Alors pourquoi cette décision. Probablement parce qu’il fallait démontrer que le Grenelle de l’Environnement n’était pas qu’une simple réunion sans lendemain. Le dossier des OGM tombait à pic et a donc pu servir d’alibi. Et puis, n’ y aurait-il un marchandage politique avec les écologistes doublé d’un enjeu économique ? « On vous donne  satisfaction sur les OGM ( industrie américaine dominante), mais en contrepartie ne nous ennuyez pas sur le nucléaire (position française majeure dans le monde) ». Enfin,  les élections municipales ne sont pas loin et « l’ouverture » n’a pas de prix.

 

Tout cela est bien triste. Préfère-t-on polluer la terre et l’eau à coup de milliers de tonnes d’engrais pour répondre à la demande mondiale ? Si c’est cela l’écologie, ce n’est pas la mienne.. Allez donc parler de culture bio aux populations du Tiers Monde qui ne mangent pas à leur faim parce que leurs récoltes ont été décimées par des parasites, des insectes ou parce que leurs plantations nécessitent énormément d'eau qu'elles n'ont pas.. Les OGM peuvent résoudre ces problèmes. 

 

Certes la vigilance doit être de règle et le progrès n’y échappe pas. Mais doit-on pour autant ne pas faire avancer le progrès.  Il est toujours plus aisé de susciter l'inquiétude en entretenant la confusion, en martelant des slogans et en convoquant la presse à chaque fauchage qui peut détruire des années de recherche, que d'expliquer simplement, par la vulgarisation, les mécanismes scientifiques et techniques mis en oeuvre pour l'obtention des OGM et pour analyser leurs impacts éventuels sur la santé et l'environnement.

 

José Bové, mégalo notoire et chantre de l’obscurantisme, a gagné une petite bataille. Espérons qu’elle ne soit qu’éphémère…

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires