Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 16:48

En annexe des réformes des institutions, la Commission Balladur propose d’inclure une dose de proportionnelle aux législatives et d’interdire le cumul d’un mandat de député avec celui d’un exécutif local. Et comme d’habitude les bonnes vieilles raisons éculées  ressurgissent en provenance des deux partis majoritaires. Pour la dose de proportionnelle, l'UMP avance que cela remettrait en cause la stabilité parlementaire ou gouvernementale ( le PS quand il était au pouvoir n'en pensait pas moins ) et pour le cumul des mandats, on couperait les députés de la réalité du terrain… SORNETTES !!! .


En quoi attribuer 30 voir 50 députés aux partis pas ou peu représentés remettrait en cause la stabilité de gestion gouvernementale ? Aujourd’hui, l’UMP a, à elle seule, près de 30 députés au dessus de la majorité absolue. Avec ses alliés du Nouveau Centre cela fait plus de 50… Avoir un groupe si écrasant n’est pas bon pour la démocratie. J’en ai fait l’expérience entre 1993 et 1997 où nous étions plus de 400 (RPR/UDF) et cela a abouti au fiasco chiraquien de la dissolution de 1997. Avoir une majorité plus réduite, conduirait le gouvernement à un dialogue plus approfondi avec le Parlement et à éviter certaine erreur. La vraie raison de cette opposition est que chaque député pense être celui qui pourrait faire les frais de cette disposition car la carte électorale serait alors profondément modifiée. Beaucoup (et je ne pas parle pas du Sénat) sont élus depuis plus 12, 18 voir 24 ans… Personnellement , je crois qu'un député ne devrait pas pouvoir se présenter plus de 2 fois de suite afin de faire respirer la démocratie... Aujourd'hui, où est le renouvellement, où est le sang frais nécessaire pour avoir une vision un peu plus moderne de la politique et surtout de l’avenir de notre pays ?


Pour ce qui est du cumul des mandats, l’argument avancé, à gauche comme à droite,  relève de l’hypocrisie la plus totale. Un député qui fait correctement son travail dans sa circonscription ne se coupe pas des gens. Entre un mandat non exécutif qui serait autorisé, les permanences, les réunions locales diverses avec les autorités ou les élus, les marchés, etc…il y a de quoi faire pour « ressentir » le terrain. Aujourd’hui, les députés sont en moyenne 2 jours à l’Assemblée et heureusement qu’il y a les questions d’actualités télévisés pour inciter à un minimum de présence. Les commissions ? Pas plus de présence...A leur décharge, il faut reconnaître que le fonctionnement actuelle du Parlement est assez décourageant : textes gouvernementaux ficelés, pas de maîtrise de l’ordre du jour, peu de contrôle du gouvernement et de l’efficacité des lois. Enfin, c’est souvent : « Silence dans les rangs » !! »..


La commission Balladur va proposer une revalorisation importante du Parlement. Plutôt que s’accrocher à un rôle qui a perdu depuis très longtemps beaucoup de son importance démocratique, les députés devraient saisir au contraire cette occasion de retrouver un intérêt majeur à leur fonction et indispensable à une démocratie équilibrée.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Démocratie
commenter cet article

commentaires