Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 14:53

« Encore un peu de temps, Monsieur le Docteur !! »…Décidemment, le PS n’en finit pas de ne pas décider pour tirer les conséquences de son triple échec aux présidentielles. La ratification du traité européen en est un des symptômes et les vieux clivages de 2005 réapparaissent. 

Si le référendum est intellectuellement le choix le plus séduisant mais pas plus démocratique qu' un vote devant le Congrès émanation de la représentation nationale,  il faut reconnaître qu’en France, on a l’habitude de répondre à la question posée en y adjoignant d’autres considérations. Nul doute qu’il en serait de même aujourd’hui surtout avec toutes les réformes mises en chantier. En 2005, le « NON » a été un amalgame entre le refus d’une Constitution jugée trop libérale et une protestation contre Chirac et son gouvernement. Sarkozy avait annoncé le choix d’une ratification par voie parlementaire avant son élection, les Français ont voté en connaissance de cause. Dont acte. 

Dès lors, comment le PS, parti historiquement européen pourrait refuser d’accepter ce traité ? Même les partisans du « non » de l’époque n’ont plus guère de d’arguments : c’est un traité et non une Constitution « gravée dans le marbre » pour le reprendre les arguments des « anti », les références libérales ont été retirées à la demande la France, plus de ministre des Affaires Etrangères, plus de référence au drapeau européen. Nous en sommes désormais à un « règlement intérieur » pour faire fonctionner l’Europe à 27 et non à la grande ambition européenne voulue par Giscard ou Bayrou, ce que personnellement je regrette. 

Désormais, refuser de voter contre la ratification du traité n’a de sens que pour les anti-européens convaincus comme les souverainistes ou l'extrême gauche, ce que je respecte. Demander un référendum pour dire ensuite que l’on s’abstient comme le prône Fabius, relève à la fois de l’opportunisme politique, de l’inconséquence et de la mauvaise foi. 

Info du 6 novembre : Le Bureau National du PS a finalement décidé de dire "oui" à la majorité de ses membres.. Une sage décision.. Mais ça tangue dans le Parti.. Benoît Hamon (proche de Fabius) , porte-parole du PS et Secrétaire National a aussitôt démissionné de ses fonctions.. En attendant la suite des réactions...

Partager cet article

Repost 0
Published by jeff77 - dans Le monde bouge
commenter cet article

commentaires